L

‘indépendance des deux mains au piano, consiste à être capable de jouer deux choses différentes des deux mains sans que le jeu de la main opposée ne soit contrarié.

Indépendance des deux mains

Extrait de la 1ère Arabesque de Claude Debussy

Comme on le voit dans l’exemple ci-dessus,  la main droite joue un rythme ternaire avec des triolets de croches (soit 3 croches par temps) alors que la main gauche joue un rythme binaire (soit 2 croches par temps).

Toute la difficulté repose donc dans ce cas précis sur l’indépendance des deux mains qui doivent suivre la même pulsation avec des rythmes différents.

Mais l’indépendance des deux mains peut s’exprimer de façon différente comme dans l’exemple ci-dessous :

indépendance des mains

Extrait Rondo de Diabelli

où la main droite virevolte au-dessus de la main gauche en changeant d’octave et en jouant des notes piquées à l’instar de la main gauche qui joue des notes liées sur deux accords précis « do-mi-sol » et « si-fa-sol ».

Tout réside alors dans l’art d’assembler le jeu des deux mains.

Et c’est là, que la polyphonie prend tout son sens et que le pianiste est heureux de jouer du piano !! 

 

Soyez le premier à laisser un commentaire

Votre commentaire est toujours le bienvenu

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *