Quand la comédie s’invite à l’orchestre

Par 0

quand la comédie s'invite à l'orchestre Je ne résiste pas à la tentation de vous présenter ces deux œuvres de Leroy Anderson, compositeur américain du XXème siècle qui font rentrer de nouveaux “instruments” et des comédiens musiciens dans l’orchestre.

C’est réjouissant et cela rompt un peu avec l’image figée que l’on se fait d’un orchestre symphonique !

Elles sont interprétées magnifiquement par l’orchestre Voces para la Paz (association à but humanitaire) composé de musiciens solidaires espagnols.

Voici donc pour commencer La Machine à Ecrire de Leroy Anderson,

Cette idée a été reprise  par Jerry Lewis dans un film  de 1963 Un Chef de rayon explosif.

Et pour finir Le Ballet du Papier de Verre de Leroy Anderson.

Ne trouvez-vous pas que c’est extraordinaire d’entendre autant de personnes rire à un concert donné par un orchestre symphonique… Donnez-moi votre avis…  

Ceci devrait aussi vous intéresser

Soyez le premier à laisser un commentaire

Votre commentaire est toujours le bienvenu

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Partagez
+1
Tweetez
Enregistrer