Que signifie déchiffrer un morceau ?

déchiffrer un morceauDéchiffrer un morceau est l’expression utilisée lorsqu’un musicien lit ou joue pour la première fois une partition de musique.

 

Cela lui permet d’avoir une vue d’ensemble du morceau  et de sa structure mélodique.

 

En règle générale, au piano, il est fréquent de déchiffrer d’abord mains séparées (une main après l’autre) avant de s’attaquer aux mains ensemble.

 

Un pianiste qui a une certaine pratique peut tout à fait déchiffrer directement les mains ensemble.

 

Chez les musiciens expérimentés qui jouent en formation (orchestre de chambre ou symphonique), on parle même de lecture à vue. Ainsi on se fait une première impression de l’œuvre musicale et on entend comment elle va sonner et quelles sont les différentes parties qui la composent…

 

Je compare souvent l’expression “déchiffrer un morceau” à “déchiffrer un code secret” parfois avant que l’on trouve le sens du code, cela peut prendre un certain temps !! 😉

 

Certains pianistes débutants sont d’ailleurs parfois découragés d’avance à l’idée de lire deux clés en même temps tout en pensant au rythme, aux doigtés et au phrasé. Alors que ce n’est qu’une question de techniques qui seront prochainement abordées dans ce blog.

 

 

10 Commentaires

    • Tant mieux !
      Mais n’hésitez pas à revenir sur le blog car bientôt (dans un futur de plus en plus proche 😉 ) nous allons aborder cette notion de long en large…

  • Merci pour ce blog. Mon soucis après des années de pratiques. C’est la main gauche, je ne peux pas jouer une cadence différente avec chaque main. Merci pour votre aide.

  • Bonjour Claudine,

    je découvre votre blog, il me rassure. Je me mets dans la catégorie des pianistes débutantes et la lecture des partitions est un élément de blocage pour moi qui contrarie ma progression. J’ai le sentiment que vous démystifiez l’exercice . Je vais suivre vos conseils. Merci, Vickie (Nantes)

    • Bonjour Vickie,

      Merci pour votre commentaire.
      Vous avez compris parfaitement l’intention de ce blog.

      • Rendre l’accès au piano et au solfège plus facile et plus accessible et
      • enlever de la tête des gens l’idée que le piano, ce n’est que pour les très jeunes et les surdoués !

      Je suis sûre que vous, vous êtes sur le bon chemin pour réussir à progresser.

      A bientôt !

  • Bonjour Claudine,
    La personne qui me donne des leçons de piano cette année est très bienveillante , elle n’est pas professeur mais pratique le piano depuis longtemps. Je pense que je viendrai chercher à travers votre blog une ressource supplémentaire pour ne pas être tentée de capituler et persévérer dans cet art que je rêve de pratiquer depuis petite et que je me suis autorisée à explorer il y a 3 ans environ. L’emploi du temps professionnel chargé ne me permet pas de pratiquer aussi régulièrement que je ne le voudrais, cela me contrarie dans mon apprentissage mais c’est ainsi 😉 Mon approche très scolaire de cet apprentissage me met une pression qui ne me facilite pas la tâche ….on ne se refait pas !

    Bien à vous,

  • Bonjour,

    Intéressant.

    Personnellement, quand je parle de “déchiffrage” ou de “lecture à vue”, je parle de l’immense bonheur qui peut être associé à cette pratique. Vous ouvrez une partition inconnue achetée dans un vide-grenier, d’un compositeur que vous ne connaissez peut-être pas et… vous jouez la musique écrite sur cette partition.

    Quel bonheur de découvrir de cette façon l’intégralité (ou presque) de l’œuvre pour clavier de Bach, ou toutes les sonates de Mozart ou de Beethoven !

    Alors bien sûr, elles ne seront jamais aussi bien interprétées que par Richter, Fray ou Barenboim, mais est-ce vraiment si important ? C’est un bonheur qu’on partage entre soi ou entre les gens proches.

    Voilà, pour moi, la fonction principale de la lecture à vue, du déchiffrage. C’est un bonheur immense, tout autant qu’un “jeu” intellectuel.

    C’est difficile ? Certes, au début c’est très difficile. Il faut s’armer d’une patience infinie, il faut vraiment le prendre comme un jeu (ce ne sont que des *sons* avant que la vitesse ne permettre d’entendre la *musique*), un jeu rigoureux (s’efforcer de ne jamais regarder le clavier).

    Il faut avoir appris à lire depuis tout petit pour faire ça ! Vraiment ?… C’est ce qu’on m’a dit, effectivement. Alors laissez-moi parler de moi, un peu : je suis entré au conservatoire (presque par miracle) à 24 ans. Je savais à peine déchiffrer (des noires à 40 à la noire :-D)) la clé de sol. J’ai mis 3 ans à peu près, à force de Dandelot tous les jours, à lire à peu près proprement les 7 clés. Il m’a fallu à peu près 10 ans pour parvenir à faire sortir une “vraie” musique d’une partition en lecture à vue.

    Peut-être que c’est long, 10 ans, mais une fois qu’ils sont passés, que reste-t-il ? Il reste le plaisir immense de l’avoir fait, et d’en tirer les fruits chèrement espérés. Il ne reste que le bonheur qui grandit de partition en partition, il ne reste que la joie de la découverte et de pouvoir partager n’importe quel morceau avec un(e) musicien(ne) rencontré(e) ici ou là, un chanteur ou une chanteuse, de poser la partition sur le piano et de l’accompagner — je l’avoue : je lui demande de ralentir un peu le tempo original, mais est-ce que ça importe vraiment quand le cœur est là ?

    Voilà ce que je dirais, personnellement, sur le déchiffrage et la lecture à vue. 🙂

    Désolé d’avoir été un peu long 🙂

Votre commentaire est le bienvenu

Lorsque vous postez un commentaire, votre adresse mail ne s'affiche pas publiquement.
Seuls votre prénom et votre message sont visibles.

 

Partagez
+1
Tweetez
Enregistrer