9 bonnes raisons d’acheter un piano numérique

           9 bonnes raisons d'acheter un piano numérique

Je suis professeur de piano.

Et comme tout bon prof de piano qui se respecte… 😉

Je devrais vous dire de passer votre chemin et de ne pas rentrer dans cette boutique au coin de la rue pour acheter un piano numérique.

Et pourtant…

J’aimerai faire le point avec vous sur toutes ces bonnes raisons d’acheter un piano numérique.

Car à mon avis tout n’a pas été dit.

J’ai d’ailleurs une révélation à vous faire basée sur mon expérience professionnelle.

Vous me suivez…

 

 

On achète souvent un piano numérique pour…

Des raisons économiques

1. Le piano numérique est moins cher

C’est un constat.

Le piano numérique est jusqu’à 3 fois moins cher qu’un piano acoustique.

Ceci s’explique aisément par le choix des matériaux  (plutôt synthétiques) et le temps plus court passé à sa fabrication.

 

acheter un piano numérique

Ce ne sont pas les mêmes matériaux ni les mêmes modes de fabrication utilisés pour créer un piano numérique et un piano acoustique

 

2. Le piano numérique ne demande aucun entretien

Vous le posez, le branchez à une prise électrique et c’est tout.

Vous n’avez pas à tenir compte des courants d’air, de la proximité d’une cheminée ou d’une source de chaleur immédiate.

Il n’a pas besoin d’être accordé, étant donné qu’il ne possède pas de cordes.

Par contre, il est allergique à la poussière et ne supporte pas l’eau, un peu comme un ordinateur.

Il vaut mieux aussi éviter la lumière directe du soleil car celle-ci peut ternir les couleurs des revêtements du piano.

 

Des raisons pratiques

3. Le piano numérique est moins encombrant et plus facile à transporter

Un vrai piano pèse en moyenne 300 kg alors qu’un piano numérique pèse de 11,5 kg pour le Yamaha P45 jusqu’à 109 kg pour les plus grands pianos.

De plus, ses dimensions en termes de profondeur , largeur et hauteur sont moindres par rapport à un vrai piano. Il peut trouver une place quasiment partout.

 

Comparez plutôt :

acheter un piano numérique

 

Personnellement, j’ai déjà donné un cours dans un placard.
Mais qu’une seule fois, car j’ai tout de suite dit à la famille que ce n’était pas envisageable de mettre le piano et donc son enfant au placard !  😉 

 

 

4. Le piano numérique est plus compatible avec la vie de famille

Chat qui aime un piano numérique

C’est un point très important.

Il a un bouton de réglage du volume sonore qui fait toute la différence.

Régler le volume sonore ne vous prive pas du plaisir de jouer, bien au contraire !

Cela permet d’équilibrer les plans sonores et parfois d’entendre des sons qui sont écrasés “acoustiquement parlant” sur un vrai piano.

De plus, les relations avec votre voisinage s’en trouvent apaisées et la quiétude de votre vie familiale est préservée !

La paix est parfois à ce prix là, croyez-en mon expérience… 🙂

D’ailleurs mon chat est le premier à préférer m’écouter jouer sur mon piano numérique car il ne supporte pas le volume sonore de mon piano acoustique ! Mais à la différence de celui de la photo, il ne lui fait pas de câlins…

Souvent, les habitations ne sont pas conçues pour accueillir un piano acoustique. La réverbération engendrée notamment par des cloisons avec des rails métalliques est très difficile à maîtriser.

 

5. Il peut se connecter à un ordinateur 

Votre piano numérique peut se connecter à votre PC ou Mac et  voir ainsi ses fonctions décuplées.

Il suffit d’un clavier numérique d’une interface MIDI ou d’un câble USB pour faire de la M.A.O (Musique Assistée par Ordinateur) et vous pourrez alors laisser aller votre créativité musicale en mixant plusieurs parties, plusieurs instruments et réaliser des enregistrements de pro.

Je vous invite à lire l’article très complet de la revue Pianiste à ce sujet, si vous souhaitez vous lancer.

 

Les raisons pédagogiques qui selon moi prévalent sur les autres pour acheter un piano numérique

6. Le piano numérique est plus ludique

  • Différentes sonorités sont proposées. Cela peut aller du clavecin au djembé…
  • On peut trouver aussi sur certains pianos des boites de rythme qui donnent tout de suite à la musique jouée une autre saveur
  • Un séquencer à une ou deux pistes est très appréciable car il permet de s’enregistrer facilement et donc de s’entendre mieux

 

7. Le piano numérique favorise la concentration

acheter un piano numérique

 

Le fait de se mettre dans sa bulle, de pouvoir jouer et surtout s’entraîner pour soi et rien que pour soi sans penser aux autres est un atout incontestable !

Sur un piano numérique, on a tendance à plus travailler.

En effet, la particularité du piano numérique est son jeu équilibré. Il n’y a pas de rapport de forces comme sur le piano acoustique par conséquent ;

  • on joue avec plus d’aisance et de clarté
  • on n’est pas à la recherche du son comme un pianiste peut l’être sur un piano acoustique

Il est donc plus facile de jouer sur un piano numérique et surtout on perd  moins de temps.

Le pianiste va droit au but : monter son morceau sans forcément chercher à se faire plaisir.

Comme je l’ai déjà évoqué avec un lecteur dans les commentaires de mon précédent article sur les pianos numériques, on ne se rend pas compte de cette différence tant qu’on n’a pas de piano acoustique chez soi.

Et d’ailleurs, je tiens à vous dire aujourd’hui :

J'ai constaté que les élèves qui avancent le plus vite dans leur apprentissage du piano sont ceux qui possèdent un piano numérique à la maison.Click to Tweet

 

8. Les pianistes qui jouent sur un piano numérique ont une attitude plus humble

Dire qu’on est pianiste, cela en jette.

Dire qu’on est pianiste et qu’on joue sur un piano numérique, un peu moins. 😉

Mais bon, les choses vont peut-être changer…

En visionnant cette vidéo parue à l’occasion de la sortie du nouveau piano Roland Kiyola, on ne peut qu’admirer le son pur de cet instrument et ce tout nouveau design authentique (en bois naturel).

Et on se surprend à rêver…

… De peut-être acheter un piano numérique !

 

 

9. le piano numérique met le rêve à portée de mains

En effet, il permet à tout le monde d’avoir accès au monde musical et de se faire plaisir.

Car jusqu’à maintenant, l’étude du piano n’était réservée qu’à ceux qui avait les moyens de se payer un piano acoustique.

Maintenant plus d’excuses !

Ou si peu…

 

Alors êtes-vous décidé à acheter un piano numérique ?

 

 

 

20 Commentaires

  • Merci beaucoup pour cet article décomplexant 😉
    Ça y est : le notre est commandé. Il arrive vendredi et mes filles sont très impatientes.
    Il nous a permis de trouver une solution a beaucoup de contraintes (budget, place, compatibilité avec la vie familiale….mon mari ne voulait pas entendre à nouveaux les exercices de piano supportés durant l’apprentissage de ses sœurs…)
    Il me donne même envie de m’y remettre (après 24 ans) alors je pense que l’objectif est atteint. Merci encore pour vos conseils.

    • @geraldine
      Merci pour votre gentil commentaire.
      L’adjectif “décomplexant” que vous avez utilisé pour qualifier mon article est tout à fait bien choisi 🙂
      J’ai en effet remarqué que la majorité des lecteurs de mon précédent article sur les pianos numériques se sentent en quelque sorte obligés de justifier leur choix d’acheter un piano numérique, comme si ce n’était pas facile d’assumer ce choix-là.
      Donc j’ai voulu en quelque sorte les “déculpabiliser” et leur montrer les atouts du piano numérique.
      D’ailleurs, en réfléchissant bien, personne ne m’a posé la question de savoir si on progressait aussi bien avec un piano numérique qu’avec un piano acoustique…
      Bon piano et à bientôt Géraldine !

  • En tant que converti de longue date, je ne peux qu’abonder !
    J’ai fait mes premières armes sur un acoustique beaucoup trop dur pour mes petites mains d’enfant… J’ai eu ensuite un numérique que j’ai gardé pendant 20 ans !
    Tout récemment j’ai acheté un Kawai CS10, et là on est vraiment sur du haut de gamme, le plaisir est dingue. A moins de vivre dans une salle de concert, je ne l’échangerais en aucun cas contre un piano acoustique…

    • @gael
      Bonsoir Gaël,
      Merci pour votre commentaire et votre témoignage.
      On peut dire que vous avez une grande expérience du piano numérique, d’ailleurs j’invite tout le monde à aller admirer votre jeu et votre tout nouveau piano sur votre site.
      Je vous rejoins sur ce point il vaut mieux avoir un très bon piano numérique qu’un piano acoustique de premier prix ou très ancien. Car un bon piano numérique sonnera toujours mieux qu’un piano qui ne peut produire aucun son de qualité. Et comme vous le dites, le plaisir est au rendez-vous sans avoir à “batailler”.
      Par contre, personnellement, même avec un bon piano numérique, je ne pourrai pas imaginer ma vie sans piano acoustique chez moi.
      Les deux sont complémentaires, à mon avis…
      Bonne soirée et à bientôt

  • Bonjour Claudine,

    Merci pour cet article qui vient m’assurer que d’avoir fait le choix d’acheter un piano numérique était le bon !
    J’ai suivi votre conseil quant au modèle que vous m’avez suggérée et je vous fais part de ma satisfaction. Je travaille avec une méthode associant des cahiers d’exercices, joints à l’écoute de leçons par CD.
    Ce choix est lié à l’économie de déplacement pour recevoir des cours directement avec un professeur compte tenu de ma situation géographique à la campagne.
    Merci encore pour la clarté de vos explications et je mettrais à profit vos prochains enseignements.
    Bernard

    • @bernard
      Bonjour Bernard,
      Merci pour votre retour.
      Il est vrai que parfois, c’est difficile de trouver un professeur de piano à proximité de son domicile.
      Le tout est de trouver une solution qui permette de progresser et de garder sa motivation.
      Je vois que vous êtes bien parti !
      Bonne continuation et à très bientôt !

  • Bonjour Claudine, je vous remercie pour votre article. Depuis quelques temps j’ai acheté un synthé un Yamaha E 353. Ayant déménagée pour m’installer en Italie depuis 4 mois, enfin je vais pouvoir suivre vos conseils concernant l’apprentissage du piano. Je vous souhaite une bonne journée et au plaisir de vous lire. Jacomina56

    • @veronesi-jacqueline
      Bonjour Jacqueline,
      Merci pour votre petit mot ici. Cela me fait toujours très plaisir.
      Même si je ne conseille pas l’achat d’un synthétiseur qui n’a pas du tout le même toucher qu’un piano numérique, je comprends que cela puisse parfois dépanner…
      Et comme je dis souvent, quand la motivation est là, le reste suit !
      Bonne journée et à très bientôt !

  • J’étais déjà convaincue après lu votre comparatif de pianos, mais là je n’ai qu’une hâte, craquer et l’acheter :0)
    Je vais prendre un cours ou deux pour voir si ça n’est pas qu’un rêve d’enfant mais une vraie passion et ensuite je me dirigeais peut être vers le Kawai Es8 que vous semblez beaucoup apprécier et recommander.
    Merci pour vous articles et vos conseils qui m’ont motivée : 0)

  • Bonjour,

    La solution intermédiaire est tout aussi intéressante, à savoir qu’il est possible d’installer un système numérique sur un piano acoustique et on passe de l’un à l’autre en actionnant juste une manette. On a un “deux en un” et avec tous les avantages des deux solutions réunies,

    Cordialement,
    Bertrand

    • Bonjour,

      Tout à fait d’accord 🙂
      Un système silencieux consiste en l’installation de capteurs optiques sous le clavier relié à un système numérique qui traduit l’enfoncement des touches en sons numériques. Ce qui permet de jouer et de s’entendre au casque et de ne pas déranger son entourage.
      La technique datant d’une vingtaine d’années est maintenant très au point.

      Toutefois, il y a deux contraintes majeures à mon avis :

      • le surcoût lié à l’installation de cette technologie sur un piano acoustique(à peu près 1000€ de plus)
      • l’obligation justement de jouer au casque qui peut s’avérer fatigante et contraignante sur de longues séances.

      Sinon, il est vrai que c’est une solution très satisfaisante qui permet de faire un lien entre le tout numérique et l’acoustique.

      Merci pour votre commentaire et à bientôt !

      • C’est vrai que c’est un peu cher et mieux vaut le prévoir dès l’achat du piano si on peut.

        En revanche, pour mon système, on peut brancher des enceintes (auto-amplifiées pour les miennes) via des jacks audio et on a une bonne restitution du son numérique (si les encientes sont de qualité). Cela fait donc 3 options : acoustique, numérique casque et numérique en sortie audio 🙂

        Merci et bravo pour le site !

  • Bonjour,

    mon commentaire n’a pas vraiment de rapport avec votre article mais je n’ai pas trouvé d’autre endroit où le placer…

    Je joue du piano depuis… 2 heures ! Oui, oui, j’ai un accès gratuit à un piano numérique, une fois par semaine, et j’ai décidé de voir ce que cela donnait avec une méthode. J’en suis à enfoncer les touches blanches, on verra plus tard pour les noires (c’est la méthode…). Pour l’instant ça me plait, mais on va voir si ça tient. Je regarde les sites conseillant quel piano acheter et c’est ainsi que j’ai trouvé le vôtre. Je n’en suis évidemment pas à m’acheter un instrument, je me donne au moins un an de pratique avant de l’envisager. Mais je me renseigne. Tout étant limité chez moi, pour l’instant c’est le Yamaha P45 qui l’emporte.

    J’ai joué de la guitare dans ma jeunesse, tout seul. Le piano, j’y pensais depuis quelque temps mais je n’osais pas. Gros complexe. C’est un instrument d’adulte alors que la guitare, c’est pour les ados… (et la flûte à bec, pour les enfants). C’est aussi un instrument de riches et de gens distingués. Il m’a fallu faire un effort pour oser m’asseoir devant et je suis très satisfait d’y avoir réussi.

    Mon complexe tenait peut-être aussi à cette scène. Ma mère racontait à un de mes frères adultes qu’elle aurait aimé faire faire du piano à un autre de mes frères, enfant comme moi au moment des faits, mais qu’il avait refusé. J’ai alors dit que moi, j’aimerais bien. Et là, c’est elle qui a refusé. Le piano, c’était bon pour l’autre, pas pour moi.

    45 ans après, je m’y suis mis, on verra ce que ça donnera !

    Amicalement.

    Jean-Yves

    • @jean-yves
      Bonjour,
      Ah, les méthodes de piano ! Elles sont indispensables pour apprendre correctement d’un instrument mais aucune n’est parfaite !
      En tout cas si le fait de jouer du piano correspond à un vieux rêve, il ne faut pas vous en priver et surtout ne pas trop attendre pour avoir un piano à vous, car sinon vous courrez le risque de progresser moins vite et de vous décourager au fil du temps !
      En tout cas, ce qui est bien c’est que vous avez osé faire le premier pas car ce n’est pas toujours aussi évident pour un adulte de décider de se mettre au piano.
      J’en parle d’ailleurs dans cet article.
      Bonne continuation et à bientôt !

      • Bonjour,

        la méthode que j’utilise me plaît beaucoup, c’est celle de Stéphane Astié. Je la trouve claire et simple et elle a réussi le miracle de me faire aborder la notation musicale (je n’ose pas parler de solfège pour l’instant) avec une facilité déconcertante. Après seulement trois séances je lis les notes et les joue directement sur le clavier. Incroyable ! Alors évidemment, c’est du basique mais ça met en confiance et c’est pour ça qu’elle est bien.
        Je ne peux pas dire que le piano soit un vieux rêve, plutôt un rêve que je n’ai jamais osé avoir. Pour l’instant, je n’y trouve que du bon, mais j’attends d’être confronté aux vraies difficultés pour voir si je m’accroche. Je ne veux surtout pas me retrouver chez moi avec un clavier que je ne toucherai jamais, et qui me rappellera seulement la somme que j’y ai mise.
        Dans un an, je devrais être fixé.
        Je vous tiendrai au courant car votre blog est très sympa.

  • Bonjour,
    Je recherche un piano numérique pour ma fille de 6 ans.
    Elle a commencé à apprendre l’année dernière mais sur un synthétiseur le son n’est évidement pas correct. Nous voulons faire un achat pour 5 ans au moins. Nous ne voulons pas investir dans quelque chose de trop onéreux par peur qu’elle ne veuille arrêter dans 1 an ou 2…mais tout de même quelque chose de qualité avec une bonne sonorité. Nous avons qu’un petit espace.
    Que me conseillez vous comme marques et comme séries?
    Merci pour votre aide.

    • Bonjour Coline,
      Je ne sais pas si vous avez lu mon autre article sur les pianos numériques.
      Toutes les réponses à vos interrogations s’y trouvent.
      Si jamais vous hésitez entre deux modèles, n’hésitez pas à revenir vers moi.
      Bonne journée !

  • Bonjour Claudine,
    J’ai récemment acheté un piano numérique et je tenais à vous remercier pour votre blog très sympa qui a largement contribué à m’éclairer dans mon choix. J’ai 51 ans et plutôt un profil débutant même si j’avais déjà pris quelques cours de piano pour adultes au conservatoire il y a quelques années. Une pédagogie non nécessairement adaptée aux difficultés des adultes “apprenants” m’avait poussé à a andonner mais j’ai ressenti l’envie de m’y remettre. Après moult hésitations, j’ai finalement opté pour le Yamaha CLP 645 qui offrait selon moi le meilleur rappot son-toucher-fonctionnalités-prix autour de 2000 euros. Mon impression est que les claviers des modèles supérieurs dans la gamme Clavinova de Yamaha ne sont pas de franches réussites car trop raides et de surcroît bruyants ! Sous les 3000 euros, il m’a semblé que le meilleur toucher, propice au travail de la nuance, était offert par Kawai avec notamment son CA78. Seulement, à 2800 euros, cela dépassait de trop le budget que je m’étais fixé sachant que j’avais retenu votre conseil selon lequel il n’était pas forcément judicieux de dépenser trop dans un piano numérique, surtout pour un débutant. Avec maintenant un recul de 3 semaines de pratique tâtonnante, je me rends compte effectivement que le travail et l’assiduité sont plus importants dans les progrès réalisés et le plaisir de jouer que la petite différence qualitative ressentie en magaasin entre le clavier d’un clp 645 et d’un CA48 par exemple (je mets le CA78 à part car là, il y a réellement un écart significatif de qualité de toucher). Voilà, j’ai pris le temps de rédiger mon propre retour d’expérience après avoir moi-même pu profiter de vos lumières et des contributions de tous les participants de ce blog sympathique et utile.
    PS : C’est un plaisir de jouer le prélude n°1 de Bach avec une pensée pour la regrettée Maurane. Pour le moment, je reprends contact avec l’instrument en déchiffrant péniblement ma partition et en m’amusant avec les “tutos” sur Youtube mais je crois les cours de piano s’imposeront après les vacances :). Enfin, une dernière remarque concernant la fonction Bluetooth, si vous pouvez acquérir un piano disposant de cette fonction, ne vous en privez surtout pas car au-delà de son aspect ludique, c’est absolument génial de pouvoir écouter directement au casque le tuto youtube en jouant en même temps. Bref, c’est un outil pédagogique aussi ludique qu’efficace tout en restant discret.
    Je vous souhaite une excellente continuation et je continuerai à vous lire avec plaisir.
    Manuel

    • Bonsoir Manuel,

      Merci pour votre commentaire ici !
      Cela me fait très plaisir d’avoir un retour sur les conseils que je donne concernant les pianos numériques.

      En effet, je maintiens que lorsque l’on débute, le plus important n’est pas de choisir le meilleur piano mais bien de choisir celui qui correspond à son budget et de se mettre à travailler.
      Je vois que vous avez suivi mon conseil et que votre travail commence à porter ses fruits. En plus, avec la motivation que vous avez, si vous prenez des cours de piano, vous allez progresser très vite !

      Merci aussi pour votre avis sur le Bluetooth, cela peut intéresser différentes personnes par ici.

      Bon piano et à bientôt !

Votre commentaire est le bienvenu

Lorsque vous postez un commentaire, votre adresse mail ne s'affiche pas publiquement.
Seuls votre prénom et votre message sont visibles.

 

Partagez
Enregistrer
Tweetez
+1