Comment jouer le Scherzo de Wilhelm-Friedmann Bach

Dans cette vidéo, vous allez apprendre ce qu’est une basse continue et comment la jouer en musique baroque.

Peut-être avez-vous tenté de jouer cette pièce lors du grand Défi Mystère organisé sur le site au début du confinement entre le 1er et 15 avril 2020 ?

J’ai justement réalisé cette vidéo pour vous aider à jouer le mieux possible cette pièce de Wilhelm-Friedmann Bach.

Pourquoi j’ai choisi le Scherzo pour le défi ?

Il fallait que les morceaux choisis répondent à trois critères :

  1. facile à déchiffrer,
  2. mélodique (et pas trop triste pour requinquer un peu le moral des participants au défi dans cette période difficile)
  3. court

Je cherchais donc un morceau peu connu et facile à déchiffrer et je suis tombé par hasard sur celui-ci.

Je ne le connaissais pas.
Et il m’a conquise avec sa gaieté enjouée et son mouvement rapide.

Comment reconnaître un morceau facile ?

Je pourrais vous dire que rien ne vaut l’œil exercé d’un professeur…

Et c’est en partie vrai.
A force de baigner dans la musique, de déchiffrer et de lire des centaines de partitions, nous (les professeurs de musique) avons développé des facilités qui sont même de l’ordre du réflexe.

C’est le cas dans tous les métiers.
A force de répéter les mêmes choses, on acquiert des compétences réflexes.

Donc voici quelques réflexes simples à avoir quand on veut déchiffrer une nouvelle partition et qu’on ignore si elle est simple ou compliquée :

  • Observer la main gauche (plus elle est épurée, plus le morceau sera simple à déchiffrer)
  • Regarder la couleur (plus une partition est foncée, plus elle comporte de notes et de rythmes différents). Mais cela peut dépendre aussi de l’édition.
  • Essayer de voir s’il y a des parties qui se répètent.

Qui était Wilhelm-Friedmann Bach ?

Wilhelm-Friedmann Bach

C’était le fils aîné de Jean-Sébastien Bach.
Donc celui, sur lequel reposait tous les espoirs de son père car il était très doué.

D’ailleurs Jean-Sébastien Bach a écrit ses Petits Préludes et ses Inventions à deux et troix voix pour le faire travailler quand il avait dix ans.

Wilhelm-Friedmann Bach a eu du mal à se faire une place entre son géant de père et son envie de se démarquer en donnant un peu de modernité romantique aux harmonies baroques de l’époque.

Malgré une prédisposition et un talent supérieur, il a moins bien réussi que ses deux autres frères musiciens, Philipp-Emmanuel Bach et Johann-Christian Bach qui ont continué à écrire de la musique sur les traces de leur père.

Il était donc organiste à Dresde puis à Halle.
Il a composé un grand nombre de Fantaisies au moins 9 (d’une virtuosité impressionnante) ainsi que 9 sonates (c’est un des premiers compositeurs à avoir instauré la forme sonate en 3 mouvements), 12 Polonaises etc…

Malheureusement, il a sombré dans l’alcool et n’a pu avoir la carrière qu’il méritait…

Pas facile d’être le fils aîné de Bach

Le Scherzo de Wilhelm-Friedmann Bach

Scherzo en français est traduit par l’expression “en badinant”.

Alors, je ne sais pas si vous êtes comme moi…
Mais je préfère nettement la traduction du mot italien “scherzo” en français qui est : “je plaisante, je blague”.

Donc vous l’aurez compris.
Un scherzo n’est pas un morceau triste mais plutôt vif et gai.

Armure, chiffrage, tempo

Nous sommes dans une tonalité principale de fa Majeur avec un si bémol à la clé.

Le morceau est écrit en ternaire (3/8) avec 3 croches par mesure et donc un appui sur les premiers temps.

Le tempo, comme souvent dans les pièces ternaires est rapide.

Main gauche portando

Comme dans beaucoup de pièces dans le baroque, la main gauche est “portée” ou “lourrée”.

Ce qui signifie que les sons ne sont pas liés car le bras relève la main sur chaque croche main gauche. (voir dans la vidéo).

Les double-croches quant à elles sont jouées legato (liées).

Basse continue

La main gauche accompagne harmoniquement le chant de la main droite dans un mouvement continuel de croches tout le long du morceau.

Par contre, quand la main droite ne chante plus, car il y a un silence, la main gauche prend le relais. C’est-à-dire qu’elle complète la mélodie de la main droite avec un petit motif afin d’enrichir la musique.

C’est ce procédé qui est appelé basse continue.

Il était très présent à l’époque baroque.

Pour rappel, l’époque baroque s’étend du XVIIème siècle jusqu’au début du XVIIIème siècle.
C’est une musique pleine de contrastes (d’où son nom baroque) d’un côté les fastes de la Cour et de l’autre le recueillement dans l’Eglise…

Le rythme de la main droite

La main droite est beaucoup plus dynamique que la main gauche.

Et c’est justement le calme et la tranquillité de la main gauche qui va vous aider à mettre en place le rythme de la main droite.

En effet, la main droite joue des croches, des croches pointées, des double-croches.

L’articulation de la ligne mélodique

Face à la placidité de la main gauche, la main droite virevolte avec des notes accentuées, piquées, des notes liées par deux, des respirations et du phrasé.

Je vous invite à voir la vidéo pour les détails.
Celle de la Marche de Gurlitt peut vous aider également à bien différencier les notes piquées des notes accentuées.

En conclusion

Dans l’ensemble, le Scherzo de Wilhelm-Friedmann Bach a été bien interprété par les pianistes du défi.

Il manquait parfois la vitesse.
Mais c’est normal, sur une période aussi courte de 15 jours !!

Il faudrait entre 4 à 8 semaines de travail régulier pour le jouer parfaitement !
Mais le but du défi, je le rappelle, n’était pas de jouer parfaitement mais de se plonger dans une partition inconnue et de réussir à en tirer sa quintessence.

Certains ont bien joué la main gauche portando.
Bravo à eux !

D’autres ont mis la pédale.
En baroque, on met très rarement la pédale car cela a tendance à “noyer” le morceau.
Surtout que ce morceau doit son charme à son articulation…

Mais dans l’ensemble, c’était très bien !
Surtout que ce n’était pas un morceau si simple que cela !

Et je pense que j’avais un peu sous-estimé sa difficulté !
Il serait plus à jouer à partir de 3 ans de piano…

Voilà, j’espère que cette vidéo-tutoriel vous aura aidé.

Vous trouverez la partition du Scherzo de Wilhelm-Friedmann Bach ci-dessous

Dites-moi en commentaires, si cette pièce vous inspire et si vous l’avez déjà travaillée, quels sont les problèmes que vous avez rencontrés.

14 Commentaires

  • Bonjour Claudine,

    Vous êtes vraiment une super pédagogue et vos vidéos de déchiffrage musique sont juste géniales.
    Je me régale!!
    Un grand merci pour votre investissement
    Bien à vous
    Kathy

    • Bonjour Kathy,

      Merci pour votre commentaire qui me fait chaud au cœur !
      Je suis très contente de voir que vous appréciez mon travail sur ce site
      A bientôt

  • Merci beaucoup pour ces conseils, ça me donne les clés qui me manquaient pour un meilleur jeu. Votre vidéo donne envie de badiner un plus avec WF-Bach! C’est très gentil de votre part de nous aider à nous améliorer.
    Tout l’enjeu sera de mettre à exécution ces règles.. J’ai l’impression que mes mains ont pris une certaine liberté d’agir et ne veulent pas en démordre! Donc il me faut détricoter et recommencer plus lentement.

    • Merci Fatiha pour votre gentil commentaire !
      C’est vrai que badiner sur ce morceau est plutôt agréable !
      Comme vous dites, une fois qu’on est habitué à jouer de telle façon, c’est difficile de revenir dessus car cela demande beaucoup d’efforts et de concentration.
      Mais je suis sûre que vous allez y arriver 🙂
      Vous avez déjà réussi à le jouer en 15 jours, c’était un défi difficile à relever et vous l’avez fait !!!

  • Merci beaucoup pour cette vidéo-tutoriel qui m’est très utile car je ne savais pas que les croches de la main gauche devaient se jouer détachées. ..une bonne occasion pour me remettre au travail sur ce joli morceau!
    Je me suis plongée dans le morceau plus difficile et je serai ravie si vous nous donnez des conseils car il me donne du fil à retordre. …….
    Encore merci pour ces bons moments
    Cordialement

    • Merci à vous !
      Je ne pense pas que ce soit trop difficile pour vous de détacher la main gauche car vous avez déjà démontré votre grande maîtrise du morceau dans la vidéo que vous avez faite pour le défi !
      En effet, la Romance de Fauré est un peu plus compliquée à déchiffrer à certains endroits…
      J’espère trouver le temps de faire le tuto de cette pièce avant la fin du mois de juin.
      A bientôt !

  • Bonjour et à mon tour MERCI pour cette vidéo
    C’est tout simplement un bonheur de se relancer dans le travail, ce morceau est tellement beau ! … pour moi, les mesures 25 à 34 sont difficiles à enchaîner mais avec du travail, je vais y arriver.
    Merci encore
    Janette

    • Bonsoir Janette,
      Comme vous dites, ce morceau est très agréable à jouer !
      Pour les mesures 25 à 31, travaillez bien les enchaînements de mesure en prenant soin d’ouvrir la main droite à chaque fois.
      Pour la mesure 33, laissez aller la main droite qui descend et concentrez-vous sur la main gauche. Pour la main gauche, essayez le 5ème doigt (au lieu du 4) sur le sol (2ème temps), c’est plus facile !
      Je suis sûre que vous allez y arriver !
      A bientôt

  • Bonjour chère Claudine
    Un grand merci pour cette nouvelle leçon sur le scherzo qui me permet de comprendre toutes les erreurs d’interprétation que j’ai faites. J’avais choisi la pièce n°1 pour débutant pour le défi, mais j’ai pris un plaisir intense à travailler celui-ci. Si je l’ai intégré sans trop de mal, je découvre que je l’ai totalement détourné du point de vue stylistique. En effet, outre le fait de le jouer trop lentement je n’ai pas du tout joué la main gauche comme il faut en détachant les notes comme vous le montrez. En fait je l’ai joué un peu à la manière de l’Offrande musicale à laquelle j’ai pensé en l’entendant à ma manière. Je trouvais ça très joli bien que ce soit hors sujet.
    Si je trouve le temps, je le reprendrai pour le réinterpréter correctement, ce sera un excellent exercice pour ma très limitée technique pianistique.
    Décidément, vous êtes une pédagogue formidable. Merci à vous.
    Bernard.

    • Bonsoir Bernard,
      Merci pour votre commentaire.
      Chacun sa manière d’interpréter…
      Moi, on m’a appris à respecter le texte musical donc c’est devenu en quelque sorte une “déformation professionnelle”. Je ne sais pas faire autrement que jouer comme c’est écrit en respectant les indications sur la partition et ne me référant au style et à l’époque de l’oeuvre. Mais je comprends parfaitement que tout le monde n’ait pas la même approche surtout que pour le défi, le nom du compositeur et le titre de l’oeuvre étaient masqués.
      En tout cas, c’est très courageux de votre part de vous lancer dans cette oeuvre car elle est beaucoup plus difficile que la Petite Marche de Gurlitt.
      A bientôt

Votre commentaire est le bienvenu

Lorsque vous postez un commentaire, votre adresse mail ne s'affiche pas publiquement.
Seuls votre nom (ou prénom) et votre message sont visibles.

 

34 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer